Dopage : Nike et Maria Sharapova, c’est fini

Nouvelle onde de choc sur la planète tennis. Lundi, la Russe Maria Sharapova avait publié un tweet où elle indiquait qu’elle allait tenir une conférence de presse. Tout le monde s’attendait à ce qu’elle annonce sa fin de carrière. A peu de chose près. En effet, elle a surtout annoncé qu’elle avait échoué à un test anti-dopage en décembre dernier lors des internationaux en Australie. Contrôlée au meldonium, une substance interdite depuis le 1e janvier 2016, Maria Sharapova a peut-être dit adieu à une fin de carrière dorée. Je vous invite à lire l’article paru sur L’Equipe pour tout savoir sur le meldonium, une substance très prisée dans les pays de l’Est.

Nike suspend son partenariat avec Maria Sharapova

Dans la foulée, et comme on pouvait s’y attendre, Nike a annoncé la suspension de son partenariat avec l’une de ses ambassadrices les plus populaires. Et ça, c’est un gros coup dur pour la marque. On parle tout de même là de la sportive la mieux payée au monde en 2015 avec une fortune personnelle estimée à 200 millions de dollars et surtout d’une sportive au rayonnement international, sur mais surtout en dehors des terrains de tennis. Pour rappel, elle est notamment l’ambassadrice d’Evian, de Porsche, de Tag Heuer, de Head, d’Avon et a même créé sa marque de bonbons, SugarPova. Elle avait aussi annoncé en début du mois de février un nouveau partenariat avec Baron Chocolatier.

Nous sommes attristés et surpris par l’information concernant Maria Sharapova, a déclaré KeJuan Wilkins. Nous avons décidé de suspendre notre relation avec Maria le temps de l’enquête. Nous allons continuer à surveiller de près (le développement) de la situation.

Kejuan Wilkins, directeur des relations publiques chez Nike

Nike dans la tempête

On ne peut pas dire que le premier trimestre 2016 soit un long fleuve tranquille pour Nike en matière de communication. Après la fin de son partenariat avec Manny Pacquiao suite à ses propos homophobes, l’affaire Sharapova tombe mal. Surtout que nous sommes dans une année importante puisque les Jeux Olympiques arrivent très bientôt.

Si on peut très bien comprendre la position de Nike qui a décidé de suspendre à titre conservatoire la Russe, on peut tout de même être surpris de la réactivité de la marque, elle qui avait soutenu jusqu’au bout Lance Armstrong et qui a offert un nouveau contrat à Justin Gatlin en mars 2015, lui qui a tout de même été suspendu 2 fois pour dopage. Sur Twitter, les réactions ne se sont pas faites attendre. Et on peut dire qu’elles sont plutôt négatives vis à vis de la marque.

https://twitter.com/JBEsculie/status/707092890556698624

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Aucune décision définitive n’a été prise. Suspendue à titre conservatoire à partir du 12 mars, on attendra avec impatience le verdict de l’ITF, la fédération internationale de tennis. La verra-t-on à nouveau sur un court de tennis avec une tenue phare de chez Nike ? Là aussi, il faut être prudent. Mais pour la marque américaine, cela serait sans aucun doute une grosse perte tant elle a une place importante dans la stratégie de communication auprès de la cible féminine. Et dire que cette nouvelle tombe pile poile lors de la journée internationale de la femme… Jeu, set et match !

Pensez-vous que Nike a pris la bonne décision en suspendant son partenariat avec Maria Sharapova ? Donnez votre avis ici ou envoyez-nous un tweet sur @CduSport.

MAJ : dans la logique des choses, c’est au tour de Tag Heuer d’annoncer la fin de son partenariat avec Maria Sharapova. (Source)

Et si vous réagissiez ?

Dopage : Nike et Maria Sharapova, c'est fini

Je m'abonne à la Newsletter !

Rassurez-vous, vos données personnelles ne seront pas partagées.

Vous aimez le sport ?
Recevez par mail du contenu gratuit et exclusif !
Merci !
Nous venons de vous envoyer un mail de remerciement :)
Fermer

Send this to a friend

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : Dopage : Nike et Maria Sharapova, c'est fini.
Voici le lien : https://www.cdusport.com/nike-maria-sharapova-c-est-fini-22281