C’est la rentrée pour le handball français

Après la ligue 1 et le top 14, c’est au tour du handball de faire sa rentrée. Retour sur la conférence de presse organisée à cette occasion. Plus de visibilité et l’arrivée de nouveaux partenaires, voilà entre autres ce qu’il fallait retenir de cet événement.

Jeudi matin, Philippe Bernat-Salles, illustre rugbyman, et depuis quelques années président de la LNH a donc invité tous les parties prenantes du monde du handball afin de lancer au mieux cette nouvelle saison. Pour la première fois, l’ensemble des clubs était représenté par un joueur, un coach ou tout autre membre du club. Du beau monde donc, parmi lesquels on pouvait notamment retrouver les multimédaillés français : Luka Karabatic, Michaël Guigou ou encore Xavier Barachet et du côté des entraîneurs Philippe Gardent, Patrice Canayer, ou Patrick Cazal coach de Dunkerque champion de France sortant. Bref ce qui se fait de mieux dans notre championnat.

Philippe Gardent, Patrick Cazal et Patrice Canayer

Philippe Gardent, Patrick Cazal et Patrice Canayer

Cette année 62 matchs seront diffusés contre une dizaine en 2004

L’occasion pour la ligue de faire un premier bilan après 10 ans d’ancienneté. Pour cette nouvelle saison tous les indicateurs sont au vert, un chiffre illustre d’ailleurs parfaitement le développement de ce sport, il s’agit de l’affluence totale : pour la saison 2013-2014 elle atteint 450 000 spectateurs, soit une hausse de 200 000 en 10 ans. La ligue se développe que ce soit en termes de qualité de joueurs, mais aussi pour ce qui concerne les infrastructures et le besoin de médiatisation. En effet, la nouvelle peut-être la plus importante de cette conférence, c’est l’officialisation de l’arrivée en tant que diffuseur de BeIN Sports. La chaîne qui lancera très prochainement BeIn Sports 3 remplace donc Canal + et devient le diffuseur officiel de l’ensemble des matchs de la ligue : le championnat bien sûr, mais également le trophée des champions, la coupe de la ligue, le Hand Star Game sans oublier les 2 coupes européennes que sont l’EHF et la ligue des champions.

Deux matchs en prime-time et un magazine hebdomadaire

Ce nouveau partenariat va profondément impacter le handball français. Deux matchs seront proposés aux spectateurs à chaque journée de championnat, un le mercredi et un le jeudi. Autre élément intéressant, pour la 1ère fois dans l’histoire de la ligue, la totalité des matchs seront filmés, ce qui veut dire plus d’images pour les fans, mais également de nouveaux supports vidéos pour les clubs. On attend également avec impatience l’arrivée du nouveau magazine spécialement dédié au handball dont on sait déjà que Jackson Richardson sera l’un des consultants. Encore une fois, Be IN met les petits plats dans les grands et poursuit à vitesse grand V sa stratégie de diffuseur omnisports.

Les conséquences de cette nouvelle organisation ne se limitent pas au petit écran, l’aspect économique sera également impacté. Pour cette année les clubs se partageront entre 126 000 € et 221 000 € en répartition des droits TV. On note d’ailleurs que le budget moyen des clubs sera encore en hausse cette année (+9%) et atteindra 4 395 K€. Cette répartition sera organisée comme indiquée sur le schéma.  « Elle comprend une partie fixe, une part variable en fonction du classement final et des objectifs de développement (développement des structures du club, respect du cahier des charges marketing, habillage des salles et accueil des dispositifs de retransmission TV) »

Répartition des droits TV

La ligue nationale de Handball sort donc gagnante de ce nouveau partenariat puisqu’elle en profite pour augmenter sa visibilité mais également pour augmenter ses rentrées financières. On attend avec impatience les premiers résultats d’audience, afin de voir si le public suivra.

On a pu noter également la présence des médias l’Equipe et RMC sports, partenaires de longue date qui seront une fois encore de la partie cette année. A côté de ces partenaires historiques, dont font également parti Konica Minolta, Select (ballons) ou Mondo (revêtements) on retrouve cette année deux nouveaux arrivants : Nexcare en tant que partenaire Médical de la LNH, et l’office national du tourisme tunisien.

F. Houzot BeIN Sports, F. Penseti RMC Sports, D. Tebib USAM

F. Houzot BeIN Sports, F. Penseti RMC Sports, D. Tebib USAM

Plus d’images, plus de mobilité ==> LNH TV

Enfin dernier point la stratégie digitale. A l’exemple de la référence en la matière NBA TV, de plus en plus de ligues se dotent aujourd’hui de leur propre dispositif média online. La LNH opte également pour cette solution et revient cette année avec un nouveau site web en mettant l’accent sur du contenu et des informations toujours plus complets et actualisés. L’arrivée de Be IN Sports doit servir à fournir cette base de données qui sera accessible au plus grand nombre. Le ligue se développe et la mise à disposition de contenu online sera une marche à bien anticiper. A suivre donc …

Enfin, on ne peut trouver meilleure conclusion que celle de Philippe Bernat-Salles :

« Le handball se porte bien, il grandit et se positionne aujourd’hui comme l’un des sports majeurs en France et l’un des championnats références dans le monde. Bonne anniversaire à la LNH et bonne saison à tous ! »

Pas de commentaires

  1. Pingback: C'est la rentrée pour le handball fran&c... 08/09/2014

Et si vous réagissiez ?

C'est la rentrée pour le handball français

Je m'abonne à la Newsletter !

Rassurez-vous, vos données personnelles ne seront pas partagées.

Vous aimez le sport ?
Recevez par mail du contenu gratuit et exclusif !
Merci !
Nous venons de vous envoyer un mail de remerciement :)
Fermer

Send this to a friend

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : C'est la rentrée pour le handball français.
Voici le lien : https://www.cdusport.com/handball-francais-rentree-16671