Interview de Thierry Hubac, Directeur de la Communication du FC Lorient

FC-Lorient

FC-Lorient

Retrouvez sur CduSport.com une interview exclusive du directeur de la communication du FC Lorient!

Si on vous dit « club de Ligue 1 », la majorité d’entre vous pense immédiatement aux joueurs n’est-ce pas ? Pourtant, de nombreuses personnes travaillent au quotidien pour faire avancer le football en France. De nombreux employés, tout aussi importants que les joueurs, s’affairent en coulisses pour que chaque match, chaque saison soit une réussite pour leur club. Nous avons décidé de vous faire découvrir plus en détails le métier de Directeur de la Communication d’un club de football professionnel, en interviewant celui qui occupe ce poste au sein du FC Lorient, Thierry Hubac. Cette interview est l’occasion d’en connaître un peu plus sur son métier, ce sur quoi il travaille, son club et son point de vue sur les réseaux sociaux.

Le FC Lorient, ou « le football autrement »

Comment définiriez-vous votre poste au sein du club ? Quelles sont vos responsabilités et les projets que vous portez ?

Image1T.H : Beaucoup pensent que mon rôle se cantonne à gérer les relations avec la presse, ce qui est très réducteur. Le poste de Directeur de la Communication, tel qu’il est pensé au FC Lorient, est un poste clé, avec une véritable dimension stratégique. Je suis d’ailleurs membre du Comité de Direction. C’est un service au service de tous les services, qui accompagne le développement global du club et de la marque, le projet d’entreprise, dans tous ses domaines, en faisant savoir le savoir-faire. Le FC Lorient est un club dynamique, avec une image sympathique, très apprécié par le grand public et le service communication doit être le garant de cette bonne image. En parallèle de cela, il y a la gestion de tous les médias du club : le site web, la TV, les réseaux sociaux, le magazine, le programme de match et les newsletters notamment. Nous apportons également un soin particulier à la gestion du CRM (Customer Relationship Management), qui est un formidable outil de développement. Il y a aussi, de façon opérationnelle, la gestion des relations avec nos supporters, abonnés, partenaires, institutions et les instances du football ; la communication interne, l’organisation d’évènements, le pilotage des différentes campagnes publicitaires et promotionnelles, les relations publiques, les relations presse ; le développement de notoriété, un grand travail de veille et de benchmark, l’élaboration et la mise en application des plans de communication, un travail constant de recherche de nouvelles idées, de « mise en musique » de nouveaux projets…

Vous dirigez la communication du seul club de Ligue 1 bénéficiaire depuis trois ans. Comment justifiez-vous être le seul club en France dans ce cas ? Comment le club met-il cela en valeur ?

Le FC Lorient a une identité forte et des résultats probants, sur le terrain comme en dehors. Il est unanimement salué pour son modèle économique et la gestion saine et intelligente menée par ses dirigeants, Loïc Féry (Président), Serge Aréguian (Directeur Général) mais aussi Christian Gourcuff, pour la partie sportive. Dans un contexte économique difficile, le FCL souhaite promouvoir une vision nouvelle et différente, « le football autrement ». C’est notre slogan. Une philosophie et une politique qui est portée par des hommes, des valeurs, des idées novatrices. Le Président Féry a par exemple instauré, pour les joueurs, un système de rémunération avec un taux variable beaucoup plus conséquent. Le club, entreprise à part entière, intéresse ses joueurs à ses résultats, ce qui lui permet de se projeter relativement sereinement. Quoiqu’il arrive au niveau sportif, les finances ne seront jamais menacées.

FC Lorient

Comment un club comme le FC Lorient se projette-t-il dans le football moderne ?

Nous essayons de trouver des solutions en amont pour garantir au FC Lorient une pérennité la plus longue possible. Le FC Lorient investit notamment aujourd’hui près de 12 millions d’euros dans un Centre d’entraînement, « l’Espace FCL », construit sur une surface de plus de 15 hectares, qui sera livré dans le courant de l’été 2013. Le club se dote ainsi d’une infrastructure ultramoderne et fonctionnelle, qui permettra d’accueillir à la fois l’équipe professionnelle, mais aussi le Centre de Formation et les équipes administratives. Par la suite, ce Centre sera complété par la construction d’un hôtel et celle d’un restaurant. A défaut d’acheter des stars avec des millions d’euros, le Centre de Formation est un des outils qui permettra de mettre à disposition de l’équipe première des joueurs issus de la filière FC Lorient.

Comment le FC Lorient perçoit la baisse des droits TV et la surmédiatisation du PSG ?

Les clubs français sont très (trop) « télédépendants ». L’équilibre est très fragile et il s’agit aujourd’hui d’anticiper une possible baisse des droits TV, en optimisant d’autres sources de revenus et en en cherchant de nouvelles. Le FCL travaille d’ores et déjà sur le sujet. Loïc Féry insiste notamment sur la nécessité absolue de posséder un outil de qualité : il souhaite moderniser le Moustoir ou, à défaut, construire un nouveau stade. En ce qui concerne le PSG, comme l’a déclaré le Président Féry, c’est globalement une bonne chose. Nous avons, en France, accumulé beaucoup de retard, notamment en ce qui concerne la vente de droits à l’étranger. Le PSG peut être un argument pour aider le football français à atténuer ce retard, dans un système mutualiste  qui doit profiter à l’ensemble des autres clubs.

Face au PSG « bling bling », jouez-vous la carte « populaire » ou « familiale » d’un club aux moyens financiers plus modestes ?

Le FC Lorient est un club porteur de valeurs simples : l’humilité, le travail, la convivialité. Ce qui n’est d’ailleurs pas incompatible avec l’ambition ! A Lorient, il y a une vraie interactivité entre le public et son équipe, que Christian Gourcuff incarne parfaitement avec sa longévité unique au poste d’entraîneur. Notre public est un public fidèle, composé de connaisseurs qui viennent au stade pour voir un spectacle. Ici, le football reste avant tout un jeu, une fête. La notion de plaisir est prépondérante. Le fait de venir au Moustoir est un engagement pour nos supporters, un véritable acte de foi et nous les considérons comme des membres à part entière de la famille FC Lorient. Il y a aussi beaucoup d’animations qui sont réalisées à l’occasion des matches. Et ce n’est pas un hasard si nous sommes aujourd’hui en tête du Championnat de France des tribunes (au moment de l’interview, 2ème désormais).

_________________________________

FC Lorient et les réseaux sociaux : la proximité, un leitmotiv

Depuis combien de temps le club est il présent sur les réseaux sociaux et pourquoi ?

Depuis trois ans maintenant, le FC Lorient est présent sur Facebook et Twitter. Ce sont à nos yeux des outils de communication importants sur lesquels nous apportons un contenu de plus en plus diversifié et interactif. Pour nous, les réseaux sociaux sont à intégrer dans une stratégie de communication globale d’entreprise, comme peut l’être notre site internet, dont nous allons lancer dans quelques semaines la nouvelle version. Nos courbes de tendance, que ce soit en termes de fans ou de followers, sont exponentielles et nous encouragent à proposer de plus en plus de contenus diversifiés et interactifs.

Page Facebook de Lorient

Quel a été le plus grand succès à ce jour au niveau digital ?

Il est difficile de mettre en avant une opération plutôt qu’une autre. Nous concevons vraiment les réseaux sociaux comme un outil de proximité avec nos supporters, dans la durée, en interagissant de plus en plus avec eux. En ce moment par exemple, sur la page Facebook officielle du FC Lorient, nous invitons nos supporters à proposer un nom pour la mascotte du club, que nous venons de relancer. Par ailleurs, dans la nouvelle version de notre site officiel, nous avons prévu d’intégrer la « Tribune FCL », un espace participatif, qui renforcera encore plus la proximité avec nos fans et leur offrira de multiples possibilités d’expression.

Où est ce que le club s’y retrouve en terme de ROI ? Est-ce que le club mesure les retombées de cette présence ?

Notre démarche est plus une démarche de proximité et d’interactivité qu’une démarche mercantile. Nous sommes dans une dimension relationnelle plus que dans une stratégie promotionnelle. C’est de l’affectif, pas du business. Les réseaux sociaux peuvent être un outil pour le CRM mais ce n’est pas une priorité. Nous préférons nous appuyer sur nos valeurs, comme la convivialité, pour faire partager notre quotidien à la communauté des amoureux du FCL. Le club en tant qu’entreprise capitalistique a d’autres outils à sa disposition pour mieux connaître et satisfaire ses clients.

Quels sont vos objectifs pour les 6 mois à venir concernant votre stratégie digitale ?

Les réseaux sociaux sont très à la mode et il ne faut pas se méprendre sur leur utilisation. Notre stratégie ne se focalise pas uniquement sur ce support de communication. Même si c’est un outil remarquable, c’est un outil à utiliser avec beaucoup de précaution. Les réseaux sociaux ne sont ni un gadget, ni la panacée : c’est un très bon outil, mais il faut le manier avec intelligence. Etre présent, oui, mais pas n’importe comment. Il faut veiller à certains équilibres, rester vigilants, se souvenir que plus de 90% de ce qui se dit sur une entreprise n’est pas dit par l’entreprise elle-même

Encouragez-vous les joueurs à s’impliquer sur Twitter ? Ont-ils des consignes sur le contenu de leur compte personnel ?

D’abord, il faut rappeler que Loïc Féry ( @LoicFery ) a été le premier président d’un club de Ligue 1 à tweeter. Il est présent depuis longtemps et très actif sur ce réseau social. Encore un domaine dans lequel le FC Lorient a été précurseur ! Concernant les joueurs, il n’y a ni encouragement ni interdiction. Les joueurs du FC Lorient sont des salariés de l’entreprise et même s’il existe une frontière entre le professionnel et le privé, ils doivent toujours rester attentifs. Tout est stipulé dans le règlement et la charte du club. Les joueurs se doivent de respecter l’image du club autant sur le terrain qu’en dehors et ils en sont conscients. Dès le Centre de Formation, nous sensibilisons les jeunes à l’utilisation de ces supports, comme au respect de l’identité et des valeurs du club. Parmi nos joueurs les plus actifs sur Twitter, je citerai Grégory Bourillon, Wesley Lautoa, Benjamin Corgnet, Mathieu Coutadeur, Ludovic Giuly… Tout se passe très bien avec eux, ce sont des garçons intelligents et respectueux. Ils le savent : pour eux comme pour chacun des salariés, l’importance de l’institution doit être primordiale. Il ne faut jamais l’oublier : le FC Lorient existait avant chacun d’entre nous et continuera à exister après chacun d’entre nous.

Je tiens à remercier personnellement Mr Hubac (@ThierryHubac) de m’avoir accordé cette interview qui je l’espère, vous permet de mieux cerner à la fois ses activités, mais également le mode de fonctionnement du FC Lorient ainsi que sa philosophie.

Crédit Photo : © FC Lorient-Bruno Perrel

Et si vous réagissiez ?

Interview de Thierry Hubac, Directeur de la Communication du FC Lorient

Je m'abonne à la Newsletter !

Rassurez-vous, vos données personnelles ne seront pas partagées.

Vous aimez le sport ?
Recevez par mail du contenu gratuit et exclusif !
Merci !
Nous venons de vous envoyer un mail de remerciement :)
Fermer

Send this to a friend

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : Interview de Thierry Hubac, Directeur de la Communication du FC Lorient.
Voici le lien : https://www.cdusport.com/interview-thierry-hubac-fc-lorient-3539