A la découverte du Tremplin, 1ère plateforme de l’innovation sportive

Doter la France et Paris d’un espace dédié à la création d’entreprises dans le domaine du sport c’est désormais chose faite avec Le Tremplin ! Eclairage sur cette intéressante initiative de Paris Région Lab et de la Mairie de Paris.

C’est d’abord dans le 13ème arrondissement de Paris, puis à partir de 2016 au stade Jean Bouin (l’antre des rugbymen du Stade Français), que s’installera cette première plateforme d’un nouveau type destinée à la création d’entreprises dans le domaine du sport.
Le sport est un vaste marché où les opportunités sont nombreuses, encore faut-il pouvoir les saisir. En termes de chiffres, la Mairie de Paris nous informe qu’en considérant uniquement le territoire national la dépense sportive s’élève à plus de 35 milliard d’Euros par an (2% du PIB), et que 300 000 emplois en France sont directement liés au sport (dont 100 000 en Île-de-France).

Avoir des idées c’est bien, reste à les mettre en application. En plus de l’aspect incubateur, cette plateforme se veut un véritable carrefour, lieu de rencontre et de partage privilégié entre les différentes parties prenantes de l’univers sportif. A ce titre, le stade Jean-Bouin n’a pas été choisi au hasard, dans cette zone de l’Ouest parisien se trouvent notamment le Parc des princes, Roland Garros, le stade Pierre de Coubertin ou encore les deux hippodromes du bois de Boulogne. Bref, un secteur qui respire le sport.

La mission du Tremplin sera de mettre à disposition des lieux adaptés, mais aussi un suivi personnalisé où les jeunes créateurs seront dans des conditions idéales pour le développement de leur activité. Les opportunités liées au sport sont diverses et variées. On vous invite d’ailleurs à lire notre sujet sur les 4 tendances alliant sport et digital à suivre en 2015. Le Tremplin se devra de réunir l’ensemble des thématiques sportives : les objets connectés, le big data, la création de matériel sportif, ou encore l’aspect événementiel, bref tout ce qui touche à l’économie sportive !

Un tel projet doit avoir le soutient de l’ensemble des parties prenantes, qui de mieux placer alors que l’INSEEP (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) l’usine à champions tricolores, pour constituer un partenaire référent. Il semble évident que l’expertise des deux parties mais aussi la présence de sportifs de haut niveau recherchant encore et toujours à développer leurs compétences ne peuvent que s’avérer bénéfiques pour tous.

Proposer un lieu qui sera l’écosystème du sport et de l’innovation

Pour en savoir un peu plus sur le projet nous avons rencontré Benjamin Carlier, responsable du Tremplin.

Cdusport : Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce projet ?
Benjamin Carlier : Nous sommes partis d’un concept déjà existant dans le domaine du tourisme : le  Welcome City Lab. Malgré le dynamisme de la ville de Paris, on constatait depuis quelques années un taux de satisfaction en baisse chez les touristes visitant la capitale. Pour y remédier on a lancé une plateforme de l’innovation, un véritable lieu de rencontre entre les différentes parties prenantes du domaine. Pour le Tremplin, on a adapté le concept au monde du sport.

Cdusport : Une plateforme de l’innovation c’est quoi ?
BC : C’est un concept permettant de regrouper incubateur et lieu de rencontres entre partenaires privés et publics. On propose  également un versant académique avec des conférences.

Cdusport : Qui est à l’initiative du projet ?
BC : La mairie de Paris à travers un projet d’Anne Hidalgo mais aussi Paris Région Lab. Cette association de la ville de Paris est en quelque sorte une agence de l’innovation.

Cdusport : Quel est le but du Tremplin?
BC : L’objectif est de proposer un lieu (à terme Jean Bouin) qui sera l’écosystème du sport et de l’innovation. Notre but est de créer du lien entre les start-up et les groupes privés. Nous ne voulons pas rester simple incubateur mais devenir une référence, un lieu de vie.

Tremplin, projet

Cdusport : Pourquoi la structure est-elle différente du concept d’Amaury LAB (incubateur de start-up du groupe privé Amaury) ?
BC : Dans ce cadre c’est un modèle corporate, le Tremplin propose un modèle multi-corporate, c’est à dire qu’il n’est pas lié avec un unique grand groupe.

Pour l’instant le premier partenaire est la FDJ, mais le concept est large et sans dévoiler le nom des prochains, je peux vous dire que nous avons d’autres contacts. Nous souhaitons impliquer ces groupes dans la sélection des projets, créer à terme un partenariat gagnant-gagnant. Pour les entreprises les intérêts sont multiples : veille technologique, image, sourcing mais aussi développement de la culture de l’innovation en interne. On espère au cas par cas passer à l’étape expérimentation, les entreprise partenaires cherchent chacune des choses différentes. Le Tremplin a un vrai travail à faire sur la mise en relation des bonnes personnes avec les bonnes start-up.

Cdusport : Le Tremplin peut-il être comparé avec la structure mise en place par Nike qui aide également les start-up à se développer ? (NB : cette interview a été réalisée avant l’annonce officielle de la participation de Nike au Projet)
BC : Non, dans leur cas ils se concentrent sur le métier de Nike, de notre côté nous englobons tous les métiers du sport : marketing, BTP, matériel, transport… La palette est plus large, nous ne sommes donc pas en concurrence. Mais nous les regardons avec respect, si Nike le voulait il pourrait également être l’un des partenaires du projet, on ne peut donc pas comparer les deux structures.

Cdusport : Enfin un dernier mot sur l’avancée des candidatures ?
BC : En deux semaines nous avons eu 50 candidatures. Les retours sont très positifs, résolument le sport est un secteur qui intéresse !

Nike, un soutient de poids

Peut-on parler d’interview prémonitoire ?? Toujours est il que peu de temps après celle-ci, nous avons appris la venue dans l’aventure Tremplin, de ce véritable poids lourd du l’industrie du sport : Nike, le leader mondial de l’équipement sportif. L’intérêt du géant américain à travers son implication tangible et la confiance qu’il accorde au concept confère une véritable crédibilité au projet.

« Les champs d’échanges et de partage sont donc nombreux entre Nike et le Tremplin, et la marque apportera
inévitablement une valeur ajoutée et un soutien majeurs aux entrepreneurs du sport. Cette association entre
un programme d’innovation par le sport et une marque référente sur ce domaine est riche en promesses et
perspectives »

Communiqué de presse du 7 janvier.

S’il en avait besoin, le projet avec ce nouveau partenaire est désormais sur de bons rails. Nous sommes maintenant impatients de voir quels seront les prochains partenaires, mais aussi quelles seront les start-up retenues. Enfin on espère que le Tremplin portera dignement son nom et que nous pourrons vous faire rapidement partager sur Cdusport les projets, concepts et autres idées innovantes de demain. Pour les retardataires, vous avez jusqu’au 15 Janvier pour faire part de votre candidature, dépêchez-vous !

https://twitter.com/LeTremplin_/status/537565934094123008

Et si vous réagissiez ?

Could not resolve host: public.newsharecounts.com

A la découverte du Tremplin, 1ère plateforme de l'innovation sportive

Vous aimez le sport ?
Recevez par mail du contenu gratuit et exclusif !
Merci !
Nous venons de vous envoyer un mail de remerciement :)
Fermer

Send this to a friend

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : A la découverte du Tremplin, 1ère plateforme de l'innovation sportive.
Voici le lien : http://www.cdusport.com/tremplin-innovation-sportive-18486