Le running, un marché d’avenir!

Roland Garros, la Coupe du Monde de football, le Tour de France… Vous pensiez être au cœur de événement ? Détrompez-vous. En 2014, le sport tendance, c’est le Running ! Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Le dicton n’est plus à la page et le running est devenu un sport de foule. Comptez plutôt : vous étiez près de 6 millions à courir à perdre haleine en 2012, vous êtes aujourd’hui 2,5 millions de plus. Pour les marques, ce n’est plus une oasis, c’est une fontaine de jouvence, de quoi faire du pied aux distributeurs et taper dans l’œil des gazelles. Et oui, plus de 30 % sont des « runneuses » !  Pas étonnant que la mode fasse les yeux doux au sportwear. Précurseur, le Comptoir des Cotonniers a lancé la collection New Balance, un carton sur les bords de la Seine ou du Canal du Midi depuis déjà quelques années. D’autres se sont rapidement lancés dans la course : Oysho avec Gymwear, Etam avec Be+, Repetto qui a osé lancer des sneakers . La haute-couture s’intéresse aussi au sportswear. Dernier exemple en date, Dior avec sa ligne de sneakers!

adidas et Nike profitent de l’engouement autour du running

Les équipementiers sportifs se sont vite jetés dans la course. Nouvelles cibles, nouveaux concepts marketing. Dans le sillage du Street Marketing, Nike s’est détaché du peloton. L’équipementier numéro 1 de la Coupe du monde 2014* a organisé, il y a un an, sa dixième édition du « 10 KM Paris Centre ». La prochaine édition aura d’ailleurs kuey Un succès qui l’a incité à surfer sur la vague féminine du running. Le mois dernier, Nike a lancé sa deuxième édition du 10 KM « Nike We Own The Night », course réservée aux femmes où la marque a développé une collection spéciale sportswear.

Adidas n’est pas en reste, bien décidé à ne pas laisser filer son adversaire à grandes enjambées : la « Boost Battle Run » est réservée aux Parisiens. Depuis le 4 juillet, la ville est découpée en dix quartiers : dix communautés de runners urbains vont s’affronter pendant neuf mois. Une stratégie différente qui a pour ambition de fidéliser les sportifs amateurs sur le long terme.

Quand le running rime avec plaisir!

Au delà de la performance recherché, les passionnés de sport recherchent le plaisir de passer un bon moment « fun » à plusieurs. Les courses « ludiques » telles que The Color Run, Mud Day, SoMad ou encore ColorMeRad attirent de plus en plus d’adeptes, notamment des novices. Si près de 12 % sont fidèles et courent au moins une fois par semaine, 70 % des 10 000 coureurs de The Color Run 2014 participaient pour la première fois à une course… Des consommateurs peu équipés, une mine d’or pour les distributeurs.

Branchés sur les réseaux sociaux, relayés par les influenceurs et autres bloguers, ces évènements marketing jouent un rôle essentiel dans l’essor du running. Les marques courent après le web 2.0 : 53 % des runners partagent leur expérience sur les réseaux sociaux. Via des applications de tracking telles que RuntasticRunkeeper ou Nike Running ou bien au poignet sous la forme de bracelets, les coureurs peuvent suivre leurs progrès et s’en glorifier auprès de leurs « friends » ou autres « followers ».

Le running, le mobile et le objets connectés: trio gagnant!

Ces applications et ces objets connectés sont les gadgets préférés des runners. La grande tendance du moment, c’est l’auto-mesure. Cette mouvance consiste à donner chaque personne la possibilité de mesurer ses performances. A quelle vitesse je cours, sur quelle distance, à quel rythme…autant de données généralement fournies par les bracelets connectés ou les applications mobiles. Sony, Samsung, Nike, Apple…les plus grandes marques de ce monde ne s’y trompent pas: investir le marché du running en proposant aux runners des services innovants liés avec leurs mobiles ou leurs objets connectés, c’est le succès assuré!

L’une des dernières campagnes réalisées autour de l’Apple Watch, qui reste un accessoire mobile, montre tout l’intérêt que la marque porte pour les sportifs…et vice-versa !

Dans cette publicité, l’Apple Watch est souvent associée au running. On aura l’occasion lors de futurs articles de vous présenter toutes ces innovations qui riment avec running!

Jogg.in mise sur le running communautaire

Dans cet univers de plus en plus concurrentiel, il n’y a pas que les « grands » qui réussissent à se positionner. « Petit nouveau», Jogg.in en est la preuve. On vous avait fait découvrir cette plateforme en décembre dernier lorsque nous avons assisté à son lancement officiel. Objectif du site internet ? Mettre en relation des sportifs, leur permettre de se retrouver. Courir à plusieurs ? Faire des rencontres ? No problem pour Jogg.in. Courir n’est un sport individuel : transpirer ensemble, il n’y a que ça de vrai dans ce monde de brutes. En vous inscrivant sur Jogg.in, vous choisissez où et quand vous souhaitez courir. En deux clics, vous programmez votre session running ! Que ce soit pour la préparation d’une course, la promotion d’une association caritative ou un simple footing du dimanche, Jogg.in a su convaincre tous ses utilisateurs qui participent désormais à une session par semaine.

Après neuf mois d’activité, la start-up a déjà organisé mille sessions dans 300 villes différentes ! En Exclu, voici la vidéo pour les plus curieux et passionnés de running : « Tant de sessions à venir ».

Quel est le plus grand fléau de la course à pied ? La Démotivation ! Que vous ne soyez pas équipés, que vous soyez overbookés ou que vous ne parliez pas français, vous ne trouverez plus aucune excuse pour regarder le bitume.

Faites-vous plaisir : allez courir !

Dois-je courir aujourd’hui? Infographie réalisée par Jogg.in

* Nike est le sponsor qui a équipé le plus grand nombre d’équipes nationales durant la Coupe du Monde 2014 (10 équipes sur 32)

Et si vous réagissiez ?

Le running, un marché d’avenir!

Envoyer à un ami

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : Le running, un marché d’avenir!.
Voici le lien : http://www.cdusport.com/running-marche-avenir-15645