Les petits secrets de l’hymne de la Ligue des Champions

On profite des demi-finales de la Champions League pour faire un focus sur son inégalable hymne. Tout ce qu’il faut savoir sur la chanson des mardis et mercredis soirs.

 PSG - Barcelone
[soundcloud params="auto_play=false&show_comments=false"]http://soundcloud.com/alfaman93/ligue-des-champions[/soundcloud]

 Pour tous les amoureux du football et même pour les autres, cette hymne est devenu incontournable, aujourd’hui, il dépasse largement le simple cadre de la Ligue des Champions. Une enquête menée au début des années 2000 a d’ailleurs montré que cet hymne est plus connu du grand public que le logo, et même, que le nom de la compétition !

Tony Britten

Tony Britten, compositeur de l’hymne de la Ligue des Champions

Pour la petite histoire, on doit cette mélodie au compositeur anglais Tony Britten, qui lui-même a adapté un hymne des Coronation Anthems « Zadok the Priest ». La version d’origine fut notamment jouée pendant le couronnement du roi de Grande-Bretagne George II.

Mais ce que l’on sait encore moins, c’est les nombreuses anecdotes qui parsèment son histoire.

Branchez les micros, en avant le Karaoké

Alors que vous n’avez peut-être jamais vraiment réussi à comprendre les paroles (ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas les seuls), sachez qu’elles se déclinent en trois langues : l’anglais, le français et l’allemand, à savoir les trois langues officielles de l’UEFA. Comme vous le constatez, avec les paroles qui suivent, on ne peut pas franchement parler de grande chanson à texte. Allez on termine ses vocalismes, et on enchaîne, 1, 2 :

Ce sont les meilleures équipes

Es sind die allerbesten Mannschaften

The main event

Die Meister

Die Besten

Les grandes équipes

The champions

Une grande réunion

Eine grosse sportliche Veranstaltung

The main event

Die Meister

Die Besten

Les grandes équipes

The champions

Ils sont les meilleurs

Sie sind die Besten

These are the champions

Die Meister

Die Besten

Les grandes équipes

The champions

A quelques rares occasions et surtout en fonction du pays organisateur, d’autres paroles sont venues s’ajouter au texte d’origine. Pour la finale 2008-2008, à Rome c’est Andréa Bocelli qui reprend l’hymne et y ajoute une touche italienne. Vient alors, en 2009-2010, l’Espagne à l’occasion de la finale jouée dans l’enceinte du Santiago Bernabeu de Madrid, ici encore les paroles de pays organisateurs viendront compléter le texte original.

Pour le plaisir, les autres anecdotes qu’il ne fallait pas oublier

En plus de ce cet hymne et d’autres jingles publicitaires, Tonny Britten à également composé pour accompagner les aventures du fameux robot justicier Robocop

A l’origine, pour l’hymne, les organisateurs de la compétition pensent à la chanson de Queen « We are the champion ». Mais l’UEFA souhaite donner une bonne image à sa nouvelle compétition, loin des hooligans et autres incivilités liées au football, elle décide donc de privilégier une mélodie plus classique et passe partout.

Interprétée par le Royal Philharmonic Orchestra et chantée par le chœur de l’Academy of Saint Martin in the Fields, elle n’est pas commercialisée. Toujours dans le but de contrôler son image, l’EUFA explique qu’il n’existe aucune version légalement téléchargeable de son hymne mytique.

Pour plus d’informations sur le sujet n’hésitez pas à visiter ces deux très bons articles de SO FOOT et Star Experience.

Unique en son genre, jamais une mélodie n’aura aussi fortement marqué son sport. Pour la prochaine, rendez-vous ce soir 21h avec Real Madrid – Bayern Munich!

Et si vous réagissiez ?

Les petits secrets de l'hymne de la Ligue des Champions

Vous aimez le sport ?
Recevez par mail du contenu gratuit et exclusif !
Merci !
Nous venons de vous envoyer un mail de remerciement :)
Fermer

Send this to a friend

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : Les petits secrets de l'hymne de la Ligue des Champions.
Voici le lien : http://www.cdusport.com/petits-secrets-hymne-ligue-des-champions-12282