Je me suis mis au Vélotaf

velotaf velo toulouse grave

Depuis plusieurs mois maintenant, j’ai pris une grande décision : arrêter d’utiliser le plus souvent possible ma voiture pour effectuer trajets du quotidien. J’en avais marre de voir râler les gens dans leurs voitures, de passer du temps dans les bouchons et d’utiliser de l’essence à tout va.

J’étais déjà un grand utilisateur des transports en commun, principalement du métro. Il faut dire que Toulouse n’est pas la ville la plus mal lotie en là matière. Et il faut dire que le tarif y joue pour beaucoup. Jusqu’à il y a encore 2 ans, je ne payais que…10 euros par mois pour bénéficier des transports en commun illimités (bus, métro et tram). J’ai maintenant passé la barre des 26 ans et même si le tarif mensuel a augmenté (aux alentours des 50 euros par mois), ce n’est rien comparé à l’utilisation quotidienne d’une voiture. Si on additionne l’essence, l’assurance et l’usure naturelle de la voiture, la facture peut très vite s’élever. Alors comme j’ai le choix et surtout la possibilité de me passer de la voiture, j’ai opté pour un véhicule bien différent : le vélo. Oui, je me suis mis au Vélotaf.

Vélotaf rime avec liberté

C’est peut-être la première fois que vous entendez ce mot. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas ce mot, sachez que le Vélotaf est le fait d’utiliser le vélo comme moyen de transport pour aller au travail. Ce qui ne veut pas dire qu’on utilise son vélo uniquement pour se rendre sur son lieu de travail, bien au contraire !

Une fois qu’on attrape le virus, difficile de s’en détacher. Un sentiment de liberté m’envahit à chaque fois que j’enfourche mon vélo pour me rendre quelque part. Comme si je me détachais de ce train-train du quotidien que l’on mène tous. Il est vrai que prendre le métro ou le bus de bon matin peut vite devenir mélancolique. C’est en tout cas ce que je ressens quand je croise le regard des gens. Ils ont l’air triste, préoccupés et pas heureux du tout. Le remède est pourtant simple : prenez votre vélo et vous verrez la vie différemment !

Une (bonne) excuse pour faire encore plus de sport

Bon, je ne vais pas vous le cacher. Quand on est sportif et qu’on aime VRAIMENT le sport, le vélotaf s’apparente clairement à une occasion supplémentaire de pratiquer une activité sportive. Mais c’est pour la bonne cause ! D’après plusieurs études, les personnes sportives sont considérés comme plus productifs, plus motivés et en meilleure santé. Bon, sur ce dernier point, ça parait logique. Et comme plus de 65% des Français ne font pas assez de sport, le vélotaf a toute sa place !

Vous le savez peut-être déjà : je pars en Australie au mois d’août prochain. La Coupe du Monde de football australien se rapproche petit à petit.  Les choses sérieuses ont commencé et ma préparation physique suit son cours. Musculation, running, entrainements de footy et… vélo ! Puisque j’ai l’occasion d’utiliser tous les jours mon vélo, il est clair que le vélotaf va contribuer à entretenir voire améliorer ma condition physique. Et rien que pour ça, je ne suis pas prêt d’arrêter !

Si le Vélotaf vous intéresse, je vous invite à vous rendre sur velotaf.com et son forum. Vous y apprendrez énormément de choses. J’y ai déjà passé un nombre incommensurables d’heures…et de nombreuses sont à venir ! Vous pouvez aussi consulter l’étude de l’INSEE sur le Vélotaf. On y apprend notamment que seuls 2% des personnes qui ont un travail s’y rendent en vélo…

Et vous, comment vous vous rendez au travail ? J’ai hâte d’en discuter avec vous en commentaires !

Rejoignez moi sur FacebookTwitter et Instagram. En route pour l’Australie !

Et si vous réagissiez ?

Je me suis mis au Vélotaf

Envoyer à un ami

Bonjour,
je viens de lire un article intéressant : Je me suis mis au Vélotaf.
Voici le lien : http://www.cdusport.com/me-suis-mis-au-velotaf-23720